Rénovation énergétique des sols

Pour une performance énergétique globale de votre logement, l’isolation thermique des sols participe aux économies d’énergie.
Par exemple, les déperditions moyennes pour une maison d’avant 1975 non isolée, s’élèvent de 7 à 10% pour le sol !
Un sol froid (non isolé) représente jusqu’à 10% du chauffage envolé et l’inconfort allant avec. Les logements sur sous sol ou vide sanitaire sont les plus amènes à recevoir un doublage en sous face pour une isolation sur l’ensemble de la surface habitable.
L’isolation des sols participent efficacement à la performance globale contre les déperditions et permet de réaliser d’importantes économies d’énergie.<br>

http://www.renovation-info-service.gouv.fr/sites/default/files/documents/guide_aides_financieres_transitionenergetique-bd.pdf

Toute l'équipe de Solunes est à votre disposition pour des informations complémentaires, et vos demandes de devis.

Nous nous engageons à vous apporter une réponse adaptée dans les délais les plus brefs.

L’isolation des planchers

On peut isoler un plancher par le bas (isolant fixé sur la face inférieure du plancher),
par le haut (isolant posé sur le plancher et recouvert d’un revêtement pour y circuler) ou entre les
éléments de structure du plancher.
Pour choisir la solution d’isolation, il faut tenir compte des contraintes de place (hauteur entre le plancher et le plafond)
et d’accessibilité (par exemple, un vide sanitaire de 30 cm de haut ne sera pas accessible).
La résistance thermique minimum exigée pour les logements existants
• par la réglementation :
R=2m2 K/W
• pour obtenir le crédit d’impôt:
R ≥ 3 m 2 .K/W
À titre d’exemple, une isolation en polystyrène extrudé aura une épaisseur d’environ 10 cm.

 

plancher

Les planchers sur locaux non chauffés accessibles

Une isolation se révèle très profitable, qu’il s’agisse des
caves, dessous-sols et des garages et ce d’autant que les techniques à mettre en œuvre sont parfaitement maîtrisées, et ont un excellent rapport qualité/prix.
La technique la plus simple est l’isolation par le bas. On peut utiliser des isolants souples, qui épousent la forme du support, même s’il est irrégulier, ou rigides, qui doivent être posés sur une surface plane. L’isolant peut être laissé nu ou recouvert d’un finition (plaques ou enduit) selon qu’il est visible ou pas, ou qu’il nécessite ou pas une protection (agressions mécaniques).
Pour éviter les ponts thermiques : les panneaux isolants doivent être jointifs, posés de façon continue et appliqués contre le plancher, il faut isoler également les murs d’angle et les appuis du plancher pour traiter les ponts thermiques.
isolation_comble_plancher